Budget 2019 : Val-David hausse le taux de taxes de 4,6 % pour s’attaquer au déficit structurel

Publié le : 20 décembre 2018

Le Conseil municipal de Val-David adoptait le 18 décembre dernier son budget 2019 d’un montant de 9 487 727 $ en réduisant de manière importante la ponction dans les surplus accumulés, marquant ainsi un virage ardu, mais essentiel afin de respecter ses engagements en matière de saine gestion. Parallèlement, le Conseil consolide et augmente les services à la population, notamment en ajoutant des services aux enfants et en bonifiant la gestion du Parc régional, et ce, notamment grâce à une réduction des coûts d’opération sans impact sur la qualité des services. La rigueur, l’équité et le souci d’offrir des services et des activités de qualité, qui font de Val-David un village d’exception, ont guidé les membres du conseil tout au long du processus de préparation budgétaire.

Les dépenses incompressibles responsables de l’essentiel de la hausse de la taxation

La hausse du taux global de taxation s’élève à 4,6 % pour la prochaine année, et ce, afin de réduire l’utilisation du surplus accumulé et de couvrir la hausse des dépenses. En effet, le budget 2019 est marqué par une hausse des dépenses incompressibles. Il s’agit de dépenses liées par exemple au service de police, au service de la dette et aux différentes quotes-parts imposées.

« Ces dépenses représentent 92 % de la hausse globale du budget pour la prochaine année », explique la directrice générale et secrétaire-trésorière, Sophie Charpentier, en poste depuis maintenant 2 mois à la Municipalité de Val-David.

Ainsi, pour une résidence moyenne d’une valeur de 200 000 $ avec deux services, l’augmentation du compte de taxes est de 97,80 $.

Réduction de la part des surplus accumulés dans le budget

Le Conseil rectifie une pratique de gestion financière qui consistait à utiliser les surplus accumulés pour couvrir les dépenses courantes : « Nous avons constaté un déficit structurel à la Municipalité de Val-David. En clair, on pige dans notre bas de laine pour payer l’épicerie. Cette situation est intenable à long terme et c’est pourquoi nous proposons un budget de transition pour 2019 permettant un rattrapage des revenus provenant des taxes, ce qui nous permettra à terme d’atteindre l’équilibre. Alors que le statu quo risquait de précariser notre offre de services et d’activités, nous avons pris nos responsabilités pour la pérenniser en entreprenant ce virage », explique la mairesse Kathy Poulin.

Ainsi, le budget 2019 prélève 142 500 $ de moins dans les surplus que le budget précédent l’objectif étant de ne faire aucune ponction en 2020.

Rétablir l’équité

Le Conseil a également tenu à rétablir l’équité quant aux tarifs afin de refléter les services de secteur qui sont offerts aux contribuables. Les tarifs d'égout et d'aqueduc ont donc été modifiés afin qu'ils soient équivalents à la dépense projetée, ayant pour effet un pourcentage d'augmentation globale moindre du compte de taxes pour les contribuables desservis par le réseau d'égout et d'aqueduc.

Mesures d’atténuation mises en place

Conscient de l’impact que cette hausse peut avoir sur les citoyens les plus vulnérables, le conseil a décidé d’augmenter à 6 le nombre de versements pour le paiement des taxes au lieu de 4. Également, un fonds spécial pour un projet d’équité sociale, à être défini, a été créé.

Diversifier les sources de revenus

Le Conseil constate aussi une hausse des revenus provenant de la fréquentation du Parc régional et des activités de loisirs, entre autres. « En plus de poursuivre les mesures de rationalisation des dépenses, nous continuerons à travailler pour identifier de nouvelles sources de revenus comme des subventions, des revenus liés à l’utilisation de services non essentiels et autres afin de limiter la pression sur les contribuables », résume la mairesse Kathy Poulin.

Définir ensemble notre vision pour Val-David

« Pour la suite, nous convions la population à participer au cours de la prochaine année à un important processus de planification stratégique et de réflexion collective, au cours duquel nous discuterons ensemble de notre vision, de ce que nous voulons pour notre village », explique Mme Poulin.

De plus amples détails figurent dans la présentation complète du budget aussi disponible sous les publications/trésorerie sur ce site Internet.